Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Metro: Last Light PC 3D Vision





Titre JEU PCMetro : Last Light PC
 - 3D VISION
Date de sortie  17 mai 2013
Appréciation Globale 3D  CULTE



Matériel de test 3D :Vidéoprojecteur DLP 3D Optoma 720p GT720
Kit 3D Vision Nvidia (lunettes +  récepteur 3D)
PC avec Carte vidéo 3D Geforce GTX 670

Salle dédiée : image base 2,8-3,8m / audio 7.2

Introduction :
Metro : Last Light est un FPS sur PC qui plonge le joueur dans un futur post apocalyptique. Les survivants y vivent dans le métro moscovite et s'affrontent pour les ressources restantes tout en luttant contre les mutants venus de la surface. Artyom, le héros, doit alors empêcher une guerre et réconcilier les êtres.

 

Image & profondeur :
Metro : Last Light PC 3D exploite à merveille l'effet de profondeur 3D. La perception des volumes 3D est toujours ultra présente, et ce malgré l'environnement ambiant souvent très sombre. Ainsi le jeu réussit l'exploit d'être un des jeux en 3D stéréoscopique à proposer la plus belle maîtrise de l'effet de profondeur 3D en environnements obscures. Même le détachement 3D demeure excellent dans le noir, signifiant une visibilité 3D toujours impressionnante, même dans la précarité.

De nombreux décors mettent en scène une profondeur interminable, comme au début du jeu par exemple lors de la séquence dans le métro, où en évolue dans une rame qui semble interminable, effet de profondeur incroyable renforcé par un magnifique jeu de lumière.

Plus tard la séquence d'évasion dans la prison facho met en scène de nouveau un effet de profondeur 3D mais aussi un perception de hauteur 3D incroyables, et ce toujours en dépit d'une certaine pénombre ambiante !

De même les innombrables séquences d'évolution le long des galeries souterraines du métro soviétique, d'une variété et d'une richesse graphique incroyables, mettent en scène régulièrement un effet de profondeur 3D toujours saisissant !

En ce qui concerne les séquences de jour en extérieur, l'effet de profondeur 3D est magistral et se montre toujours très bon en intensité et réalisme. On appréciera notamment le détachement 3D sur les différentes nappes de brouillard volumétrique, ainsi que le caractère salissable de la visière qu'on doit régulièrement nettoyer en appuyant rapidement sur G. De même l'effet de transparence 3D appliqué sur la vitre participe à renforcer ce formidable effet de claustrophobie 3D.

On appréciera particulièrement les séquences inscrites dans les décors de marécages qui se montrent également troublants de réalisme, les effets de transparence pour les éléments d'eau ou de fumée 3D y contribuant fortement.

Mention spéciale pour le rendu 3D dans son ensemble qui sent bon le top démo sur la profondeur et le détachement 3D, car aucun bug visuel ne vient entacher l'expérience, ni aucun artefact ou défaut de perspectives, ni même aucun dédoublement.

 

Jaillissements : 

Le réglage de la convergence n'est pas accessible initialement en lançant le jeu, il n'est donc pas possible d'étendre à loisir la scène au delà des frontières de l'écran, ni espérer d'avoir des jaillissements permanents de l'arme portée, qui restera désespérément derrière l'écran en toutes circonstances.

En revanche tout n'est pas noir sur le registre des jaillissements dans le jeu, car cela n'empêche pas lorsque l'on s'approche de certains éléments de décors, ou lorsque l'on se colle aux autres personnages, de visualiser de bons effets de jaillissements permanents de membres, armes, barrières et autres rambardes hors de l'écran, parfois même de manière assez significative. 

Mais pas de panique, car dès l'utilisation du fichier Helix (http://helixmod.blogspot.fr/2012/11/dx9-11-custom-convergencedepth-bindings.html) et l'intégration dans le répertoire de l'exe. on contourne immédiatement le problème et on rend enfin opérationnel le contrôle du réglage de la convergence (des effets de jaillissements) dans le jeu via vos binds de prédilection.

Et là comme d'habitude, le choc visuel 3D est de rigueur car l'expérience 3D est transfigurée : on peut enfin régler le jaillissement permanent de l'arme à loisir hors de l'écran, et les réglages extrêmes pour notre salle de vidéoprojection 3D (de 3,8m de base) nous permettent d'avoir un jaillissement permanent de l'arme portée à plus de 2,5m hors du mur de projection !

Ainsi le fait de s'approcher de n'importe quel PNJ dans le jeu fera afficher son buste à plus d'1m50 hors du cadre. De même dans les cinématiques temps réel, on adorera voir les chefs sortir généreusement la tête hors du mur, en pointant leurs armes ou leurs bras en direction de votre siège !

De même on appréciera déjà par défaut (sans l'application du fichier) le plus bel effet 3D dans le jeu sur ce registre des jaillissements, qui est sans conteste celui de jaillissement de poussière, particules ambiantes ou fumée volumétrique (et nappes de brouillard) dans les bas fonds qui flottent littéralement dans l'air, mais aussi dans la pièce de visionnage. Bien sur en activant et poussant la convergence, ces particules qui sortaient de 50 cm hors du mur à l'origine, se retrouve à flotter au milieu de la pièce à plus de 2 mètres : excellent !

Dans le même ordre d'idée, la présence par endroit de gigantesques toiles d'araignées qui pendent du plafond, permettra quand on lève la tête, de les voir pénétrer l'écran et de s'afficher jusqu'au milieu de la pièce : on ne peut pas faire mieux au niveau immersion ! Idem quand les brule au briquet avec la fumée qui s'en dégage !

Enfin on profitera aussi d'énormes effets de jaillissements de type projection lorsque les ennemis nous tirent dessus, avec la perception réelle de voir les balles et projectiles arriver directement sur le canapé ! Idem pour les visées laser, qui lorsqu'elles sont directement dirigées vers le canapé, aveuglent littéralement le joueur ! Incroyable de réalisme !

Pour clôturer, on rappellera enfin que les réglages libres de la convergence permettent de pousser une fois de plus l'intensité des jaillissements permanents à des niveaux même pas imaginables pour le cerveau humain : pour les experts du visionnage 3D, halluciner.fr vous recommande de régler la convergence à 90%, donnant des jaillissements de tous les décors, armes, personnages et particules (poussière, brume, braise...) à plus de 3m hors du mur de projection, soit au pied du canapé et à quelques centimètres du visage : une expérience d'une violence et d'un réalisme 3D inoubliables !

 

Bilan 3D :  
Metro: Last Light PC est sous 3D Vision une expérience incontournable pour tout amateur de FPS. Ambiance oppressante à souhait, compatibilité parfaite avec 3D vision, fluidité très satisfaisante bien que plus gourmand en ressource que son ancêtre Metro 2033, le jeu dispose en plus d'un effet de profondeur 3D remarquable sur la durée, qui fait fi des contraintes de lumière pour toujours proposer un rendu 3D optimal et ultra réaliste. Par défaut les réglages de convergence externe via 3D vision ne sont pas pris en compte dans le jeu, signifiant pour ce FPS que l'arme de base s'affichera alors derrière le cadre de l'écran, et jamais devant en jaillissement permanent. En revanche on notera quand même de très bons effets de débordements 3D, et même parfois de jaillissements permanents lorsqu'on se colle à des éléments de décors saillants ou personnages. 
Mais la surprise vient de la possibilité de nouveau dans un jeu PC de débloquer la convergence grâce au développeur Helix, qui permet d'un coup, à l'aide de 2 petits fichiers .ini et .dll à insérer dans le répertoire du jeu, de transcender l'expérience de jeu 3D et d'accéder à une toute autre dimension. Dès lors à vous les réglages de convergence poussés avec une arme qui sort de plus de 2m à 2m50 hors du mur de projection, et des PNJ qui s'affichent immédiatement au milieu de la pièce dès que l'on s'approche d'eux (effet jubilatoire lors des assassinats furtifs de dos). Mention spéciale également pour les effets de particules et poussière ambiantes, nappes de brouillard et fumées volumétriques, qui flottent littéralement dans la pièce, ainsi que les innombrables toiles d'araignées qui se retrouvent à pendre également en plein milieu de la pièce. On vous laissera imaginer le rendu 3D en jaillissement réservé aux attaques faites par le bestiaire 3D. Une 3D qui sublime l'immersion et stimule ce sentiment paranoïaque omniprésent dans le jeu, et qui vous invite à plonger dans cet environnement froid et ultra réaliste, pour vivre une aventure virtuelle troublante de réalisme, forte en sensations et sans équivalent direct.





>VOIR TOUS LES TESTS DE BLU-RAY 3D ICI ! (par Halluciner.fr)

lundi, mai 20, 2013


.