Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Tormented Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.



Image & profondeur :
Les premières minutes de visionnage révèlent une image de bonne qualité en extérieur, avec une palette colorimétrique plutôt efficace et des noirs assez bien représentés. Par contre dès que la narration nous emmène dans l'obscurité, du grain vidéo s'ajoute, les noirs ne sont plus assez profonds et virent plutôt au gris, l'utilisation des caméras Panasonic AG-3DA1 expliquant partiellement ce résultat final.

En ce qui concerne l'effet de profondeur 3D, il se montre très impressionnant de jour. En effet la narration commence de jour dans une cour d'école, et sans être averti on plonge littéralement dans un décor à la spatialisation 3D ultra réaliste.

La suite de la narration va confirmer ce constat sur les environnements extérieurs ou lumineux, où de nombreuses séquences frôlent littéralement la perfection avec un détachement 3D et un sens de la hauteur et de la profondeur très convaincant. A titre d'exemple dans les environnements lumineux, le film fait beaucoup mieux que le dernier Silent Hill Revelation 3D qui s'est révélé décevant de jour.

Par contre revers de la médaille, dès qu'on pénètre dans les environnements obscures, les baisses drastiques de contraste et le délavage des noirs affectent un peu le superbe effet de profondeur dont on profitait de jour ou dans les décors lumineux. 

Le film se déroulant à 50% dans l'obscurité, on perdra ponctuellement cette qualité de profondeur optimale, pour composer avec une profondeur quand même bonne en général, avec un détachement 3D qui arrive lui à tenir le choc néanmoins malgré ces contraintes environnementales.

D'ailleurs il faut quand même souligner que de nombreuses séquences dans l'obscurité arrivent malgré tout à tirer leur épingle du jeu et à fortement impressionner (de nombreux halls et couloirs sombres interminables), et ne pas le signaler serait injuste pour cette production . Quelques rares séquences en revanche sont bien trop sombres pour dispenser l'effet de profondeur 3D attendu. On se consolera dans ces moments avec l'ambiance extrêmement pesante qui y règne.

On reste ainsi dans la moyenne haute des bons films 3D qui gèrent bien les scènes 3D dans le noir, mais on s'écarte légèrement du registre du top démo, à la différence de la majorité des séquences de jour ou en environnements lumineux qui peut le revendiquer.

On notera que les séquences avec météo sont bluffantes de réalisme avec un détachement et un effet de profondeur optimal.

Mention spéciale par contre pour une scène culte, qui se duplique plusieurs fois dans le film : une séquence top démo, avec un travelling dans une cage d'escalier en spiral, du haut de 20 étages, avec un effet de hauteur 3D et de vertige comme peu de films 3D ont sur le générer à date !

On aura tantôt droit à des travellings avec caméra en plongée ou en contre plongée.Ces séquences qui exploitent cet environnement d'escalier donnent naissance à des passages top démo d'un réalisme qui donnent le tournis ! Incroyable !

1.
2.
3.
4.

mercredi, avril 03, 2013


.