Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Astérix - Le Secret de la Potion Magique Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


Note
3,3/5
Bilan 3D :
A 8H30 ce matin le recommandé de M6 débarque en sonnette pour nous rappeler l'urgence d'organiser le test de leur version d'évaluation de Astérix - Le Secret de la Potion Magique Blu-ray 3D, sorti le 10 avril. On en profite pour remercier le distributeur pour nous l'avoir procuré ! On se rappelle tous que le 1er opus était loin d'être glorieux, correcte en profondeur et jaillissements mais très loin des attentes du standard animation 3D. Alors ce 2e opus, c'est la revanche des moustachus ? Pas vraiment !

Premier tour de piste concernant la profondeur 3D, et première déconvenue. Il est hallucinant que le début du film nous plonge dans le même tourment que le 1er opus 3 ans auparavant ! Dès la 1ère minute et le générique, un malaise visuel nous dirige à vérifier strictement si la 3D n'est pas inversée sur notre vidéoprojecteur Optoma GT 3D, ou si les piles des lunettes 3D ne sont pas faibles. Oui le rendu 3D que le studio utilise est de nouveau très particulier : un mix peu réussi de détachement et de floutage et d'écrasé de calques ras la gueule. Explications. Tout d'abord on ne va aborder que les plans qui fonctionnent le mieux et sauvent le film du naufrage : les plans larges. Sur ceux-ci, seul le tout premier plan, et parfois le 2e, bénéficient de séparation marquée avec le reste. Du coup eux en général ressortent assez bien (tout est relatif), tandis que tous les autres calques qui s'empilent derrière sont tous quasiment écrasés en arrière-plan de sorte qu'on ne distingue plus aucune spatialisation. Donc de mi-scène jusqu'à l'horizon, c'est souvent de la BD 2D ! Beurk ! Heureusement qu'on a de la spatialisation devant. Pour les plans moyens et rapprochés, il n'y a rien à voir circulez ! C'est mauvais et classique des  mauvais films, avec tout le flou nécessaire pour avoir envie d'accélérer avec la télécommande. Même les vues aériennes ou de haut tombent à plat et ne délivrent pas l'effet de hauteur attendue. Mon dieu, Clichy et Astier, vous avez validé ce rendu 3D, sérieusement ? Regardez ce que Ben Stassen, le maître belge inconstesté de la 3D internationale est capable de produire avec nWave en animation 3D !

On attaque maintenant le registre des jaillissements : l'autre peau de chagrin du film. Pratiquement rien pendant 45 minutes. Déjà il faut savoir qu'il n'y a aucun débordements ou jaillissements permanents en tâche de fond. Ensuite il est consternant de voir les milliers d'occasions non exploitées dans le film de proposer des jaillissements ! Quand on a vu le film en 2D à l'époque au cinéma, vu tous les cadrages souvent très réussis et précis, j'avais imaginé des tonnes d'effets 3D hyper simples à intégrer en post-prod, il fallait juste avoir un peu d'audace pour pousser les parallaxes et faire du film un animation 3D non pas juste réservé au super grand-public de 3 à 5 ans ! Du coup à part un oiseau qui sort de 50 cm, ou un papillon à un moment, ou 2-3 glaives qui sortent timidement, il n'y a pas grand chose de marquant. Sauf à la fin lors de la potion concoctée qui libère un superbe effet de papillons qui tournoient au milieu de la pièce (enfin), ou plus tard quelques jaillissements permanents de braise au milieu de la pièce. Quant au combat ridicule à la Transformers à la fin, trahissant partiellement l'univers d'Astérix, on s'attendait au moins à avoir un peu de spectacle en 3D : on a relevé une vingtaine de plans non exploités, qui pouvaient proposer aisément un effet 3D impactant et bien intégré ! Mais rien à l'arrivée.
  
Au final Astérix - Le Secret de la Potion Magique 3D est à oublier aussi vite que ce test 3D ! C'est avec une grande tristesse qu'on clôture cette review en constatant qu'on touche le fond dans ce 2e opus, qui a laissé en route les quelques qualités qui avait permis au 1er épisode (Astérix - Le Domaine des Dieux 3D) de décrocher une meilleure note en 3D ! Mettez cela sur le compte d'un détachement 3D globalement exécrable, qui nuit régulièrement à la spatialisation et au travail que le stéréographe à essayer de paramétrer ! Cela m'a donné l'impression avec cette intensité de 3D si faible que le film était principalement réservé en 3D à la projection aux enfants de petites sections ! On a failli céder à plusieurs reprises aux chants de sirène de la télécommande du lecteur Panasonic qui murmurait : "Avancceee rapiddde"... Tout est dit !
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D correcte sur la durée
    • Quelques plans larges qui fonctionnent bien
    • 1 oiseau, 2-3 papillons ou glaives qui sortent de 50 cm hors du mur
    • La superbe scène furtive de jaillissements de papillons ou de braise qui flottent au milieu de la pièce
    • On cherche, on cherche mais c'est dur !

Les points faibles (-)
    • Un détachement 3D médiocre et une profondeur très décevante, avec une intensité faible et trop de flou
    • Aucun jaillissement globalement


1.
2.
3.
4.


samedi, avril 13, 2019


.