Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Les Indestructibles 2 Blu-ray 3D : Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


Note
5/5
Bilan 3D :
On ne peut pas dire qu'on a été gâté en nombre de sorties de films d'animations 3D sur l'année 2018 et il aurait été triste d'aborder même une fin d'année sans avoir un beau produit à recommander sur la catégorie ! On remercie du coup Disney de nous proposer non seulement un dessin animé 3D sur la période, mais en plus une production 3D de grande qualité qui dispose de multiples facettes positives à découvrir ci-dessous ! Go !

Dès les premières minutes on reprend nos marques en ce qui concerne un animation 3D Disney : c'est beau et ça claque ! Oui la profondeur 3D se montre régulièrement exceptionnelle, dans les meilleures de l'année et il suffira de profiter des plans larges et panoramiques pour s'en convaincre : la spatialisation est toujours maximale, avec une netteté à l'horizon qui permet de bien prendre la mesure des distances horizontales ou verticales qui composent la scène. Cerise sur le gâteau, la moitié du film se sirote en plans larges, ce qui en fait une vraie palette de démonstration sur la profondeur 3D ! Les plans moyens et rapprochés ne sont pas en reste aussi et distillent eux aussi le volume 3D attendu en rapport avec les environnements de proximité qui habillent les scènes concernées ! On tirera aussi notre chapeau pour les innombrables travellings 3D qui traduisent à chaque fois un incroyable effet de vitesse dans les séquences à moto ou en train, ou dans les diverses courses-poursuites (la séquence de train avec Elastigirl est saisissante et n'a rien à envier à une séquence homonyme d'un James Bond). Enfin tout cet équilibre est garanti à la fois dans les extérieurs que dans les intérieurs (la superbe villa US des héros qui décroche la mâchoire), de jour ou de nuit ! Rien n'entachera l'expérience sur les 1H50 de film, et on saluera un détachement 3D exemplaire sur la durée !

En ce qui concerne les jaillissements, on sait que c'est presque toujours le point faible des films d'animations Disney et on n'attend jamais grand chose sur le sujet ! Erreur mon capitaine, car pour une rare fois, Disney a essayé de faire les choses bien, et comme en plus la place est libre à noël pour la première fois avec un aucun Top Démo Dreamworks animation 3D prévu sur la fin d'année, ils ont eu l'idée lumineuse de faire du joli travail sur Les Indestructibles 2 3D ! Bon on est loin du top démo, mais le registre est suffisamment qualitatif pour faire le job sur la durée et décrocher plutôt une bonne note ! Pèle-mêle : des débordements réguliers de 50 cm hors du mur (décor, livre, moto, train...), d'autres qui poussent même jusqu'à 1m avec Elastigirl qui sort généreusement mais furtivement de l'écran (et d'autres personnes), pas mal de jolies séquences avec des projections de verre ou d'étincelles, des jaillissements arrière sur des séquences aériennes, quelques effets diverses de pouvoir qui débordent... qui permettent d'ajouter du plaisir au visionnage !

Au final Les Indestructibles 2 débarquent et nous proposent une profondeur 3D de démonstration, accompagné d'un zest de jaillissements (d'intensité light à medium) très bien réparti sur la pellicule, ce qui en fait le cadeau incontournable de noël pour tous ceux qui cherchent à offrir la grosse sortie animation de l'année, et de surcroît la meilleure réalisation 3D de l'année sur la catégorie (certes on n'a eu que 4 sorties animation cette année, un triste score) donc si vous voulez encourager les éditeurs et en l’occurrence Disney à continuer à sortir des animations 3D en 2019, vous savez ce qu'il vous reste à faire via nos liens sponsorisés ! 
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D remarquable et top démo
    • De nombreux travellings avec un rendu 3D incroyable
    • Des petits débordements d'écrans et jaillissements réguliers d’éléments ou personnages à 50 cm hors du mur
    • Quelques effets de projections (bris de verre, étincelles...)
    • De rares effets de jaillissements à plus de 1m hors du mur (train, Elastigirl...)
    • Quelques jolis jaillissements arrière (séquence de courses poursuites)

Les points faibles (-)
    • Quelques flous d'arrière-plans
    •Manque des gros jaillissements à intervalle régulier pour aller chercher le top démo

1.
2.
3.
4.


lundi, novembre 05, 2018


.