***
Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr





Test film cinéma Les Animaux Fantastiques 2 : Les Crimes de Gindelwald 3D - review


















Nom du filmTechno Cinéma 3D
Les Animaux Fantastiques 2 : Les Crimes de Gindelwald 3D

Date de sortie : 14/11/18
Cinéma Paris
Pathé Beaugrenelle

Passif ReadlD

Synopsis :
1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s'évade comme il l'avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l'origine d'attaque d'humains normaux par des sorciers et seul celui qu'il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l'arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L'aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.


INTRODUCTION :
Deuxième partie du préquel de la saga Harry Potter, Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald est un film de Peter Yates, grand habitué de l’univers de J.K. Rowling. Sans surprises, le film a été stéréographié par les équipes de StereoD qui font partie des meilleurs en terme de conversion. On leur devait déjà l’excellente conversion du premier épisode des Animaux Fantastiques. Autant dire qu’ils sont en terrain connu ce qui leur permet de donner le meilleur pour ce film converti mais pour lequel on sent que la 3D a été parfaitement intégrée dès le processus de découpage. Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald est donc un très belle conversion. De retour dans ma salle de prédilection, la salle 10 du Pathé Beaugrenelle, ses lunettes Dolby et ses deux projecteurs, l’expérience 3D a cependant été gâchée par un petit incident technique créant un très léger décalage d’une demi image environ entre les deux yeux ce qui créé un effet de « flottement » visuellement un peu gênant sur les mouvements rapides. Bien que je sois très vite allé voir le technicien, le problème n’a pas été corrigé. A la sortie, quelques spectateurs échangeaient sur la qualité de la 3D sans savoir que cela ne venait pas du film. Mauvais point pour le Pathé Beaugrenelle, c’est comme cela qu’on perd des spectateurs d’habitude acquis à la 3D. Le mieux aurait été d’interrompre la projection et de recaler le tout. Ils ne peuvent pas dire que je ne les ai pas prévenus. Mais en faisant abstraction de ce problème on peut tout de même donner les notes suivantes au film.




PROFONDEUR 3D :
Note
5/5
Profondeur 3D :  
Tout est fait pour que la profondeur soit la plus réaliste et la plus grande possible. Les décors, admirablement éclairés et filmés donnent en permanence une impression grandiose. Même le Paris des années 20 recréé pour l’occasion est extraordinaire, aussi bien dans les plans généraux que dans les plans plus serrés. Pas de fond plat, même lorsque les plans sont flous en arrière plan ce qui est assez rare ; pas d’effet « carte à jouer ». La profondeur a été extrêmement bien travaillée. L’immensité et les détails des décors sont très bien rendus et l’œil se perd parfois à regarder tous les détails dans l’image. Et il y en a. Un vrai bonheur.En gros plan, les fonds sont très légèrement floutés, mais la profondeur est tout de même incroyable. C’est un plaisir de voir un aussi bon travail de conversion. L’équipe de StereoD s’est surpassée.

JAILLISSEMENTS 3D :
Note
5/5
Jaillissements 3D :  
Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald a une 3D intelligente qui alterne les jaillissements légers, les effets de profondeurs jusqu’aux jaillissements les plus délirants, mais tellement bien amenés qu’en aucun cas ils ne sont désagréables. Il y a presque toujours un élément dans l’image qui se trouve devant l’écran, toujours mis en 3D avec un bel arrondi... Les scènes de combat sont l’occasion de quelques débordements plus poussés et d’effets de particules qui volent littéralement jusqu’au milieu de la salle (n’oubliez pas que pour profiter au mieux d’un film en 3D, il vaut mieux être assis en fond de salle). En gros plan, la convergence se fait toujours légèrement derrière les visages offrant ainsi des arrondis débordants très agréables sur les visages. Les têtes des acteurs sont littéralement entre l’écran et les premiers sièges de la salle. A aucun moment on a l’impression que le film est monté pour la 2D. Il est clairement pensé et réalisé pour être vu en 3D ce qui offre une expérience vraiment exceptionnelle.


LUMINOSITÉ :
Note
4/5
Luminosité :  
La salle 10 du Pathé Beaugrenelle est équipée de deux projecteurs ce qui donne une luminosité exceptionnelle aux films 3D. C’est dans ces conditions optimales qu’il faut voir un film 3D ! En dehors du petit souci cité plus haut, cette salle est très certainement l’une des meilleures de Paris en ce qui concerne la projection 3D.


GHOSTING :
Note
5/5
Ghosting :  
Aucun ghosting. Le film et la salle sont parfaits !





CONCLUSION 3D :
Note
5/5
Bilan 3D :
Je n’ai noté aucun artefact de conversion, ce qui ne m’étonne pas de la part de StereoD qui a effectué sur Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, un travail exceptionnel. Pour moi, il s’agit clairement du film avec la meilleure 3D de l’année avec Dee 3D. La 3D est moins ostentatoire que celle de Detective Dee 3 3D mais tout aussi spectaculaire. A voir en 3D absolument. Si vous le voyez en 2D, autant dire que vous n’avez pas vu Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald ! Une future sortie 2019 en Blu-ray 3D qui sera certainement une des meilleures de 2019 !
Fabien Remblier


Nouveau membre à la rédaction Halluciner.fr, Fabien Remblier est réalisateur et stéréographe. Depuis 2010, il a réalisé une quarantaine de captations de concerts et shows en 3D dont certaines, récompensées dans des festivals 3D internationaux sont sorties en salles. Il supervise les corrections relief de plusieurs documentaires et vient de réaliser un court-métrage, forcément en 3D ! En 2011 il écrit le livre « Tourner en 3D-relief » édité chez Eyrolles où il détaille la technique, le matériel mais également une certaine vision moins académique de l’utilisation de la 3D de la pré-production jusqu’à la post-production. Pour lui la 3D est plus que du cinéma, c’est une nouvelle façon de tourner qui implique que le réalisateur sorte de sa vision cinématographique classique en 2D. Il est également le responsable des contenus 3D de laTV3D, la plateforme VOD 100% dédiée à la 3D-relief. Cette passion de la 3D, il la met aujourd’hui au service de Halluciner.fr pour vous aider à trouver au cinéma, la meilleure expérience cinématographique 3D possible.




Ne loupez aucun film 3D au ciné : recevez par mail les infos des sorties et tests des films 3D au cinéma en vous inscrivant à notre Newsletter dédiée aux films 3D à l'affiche au cinéma :



S'inscrire à la Newsletter Les Films 3D à l'affiche au ciné



*J'accepte de recevoir la Newsletter dédiée Halluciner.fr.

vendredi, novembre 16, 2018


.