Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Rampage - Hors de contrôle Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


Note
4,1/5
Bilan 3D :
On a connu Dwayne Johnson dans de nombreuses figurations de films 3D, la plus célèbre restant San Andreas, l'un des top démo historiques sur l'effet de hauteur, vertige et spatialisation 3D, ainsi que Voyage au centre de la Terre 2 3D. On l'a revu récemment dans Jumanji 3D qui sans être excellent, restait une très bonne expérience 3D. Alors quid de ce Rampage 3D ? On continue la glissade vers le bas où on redresse la barre Mr Johnson ?

Les premières minutes faussent grandement la donne car on est catapulté pendant 10 minutes dans une séquence top démo dans l'espace, séquence qui n'a rien à voir ensuite avec le reste du film. On commence par de superbes plans larges et une effet de profondeur bluffant. A l'intérieur de la station c'est du niveau de Gravity 3D avec cette spatialisation hyper réaliste sur les coursives. Puis le film commence avec retour sur la terre ferme. On démarre dans un parc naturel et les plans larges se montrent de très bonne facture avec une très belle profondeur. La suite du film va confirmer ce constat. On appréciera tout particulièrement les caméras de plafond et vues aériennes au dessus de la végétation ou en ville avec un superbe effet de hauteur. Pour le reste c'est un plus contrasté et mitigé : les plans semi-larges ou moyens commencent rapidement à introduire du flou sur les arrière-plans ce qui impacte forcément l'effet de spatialisation 3D. Et ne parlons pas des plans rapprochés qui sont souvent massacrés par les flous d'arrière-plans. Le problème dans ce film, c'est que le montage fait la part belle aux plans rapprochés et plans moyens : heureusement que les plans larges et panoramiques sauvent la donne et permettent de garantir une expérience de bonne qualité ! Par contre attention aux erreurs de conversions logicielles : on aura détecté de nombreux problèmes de détourages sur les feuillages des végétations avec à la clé des artefacts visuels de bordure, et parfois même des effets de plaques et calques en 2D lorsque la spatialisation est exagérée avec les autres calques de proximité ! Peut mieux faire !

Et les jaillissements dans tout cela ? Plutôt light au final malgré des efforts louables consentis. On est induit en erreur sur la nature du film par son introduction, plutôt culte : en effet on commence par un travelling jaillissement superbe qui nous entraîne de l'espace jusqu'à un hublot d'une station spatiale, hublot qu'on traverse de la tête comme dans les vortex du cultissime Lichtmond 3 3D. Puis dans la station c'est encore comme dans Gravity 3D avec un festival d'objets qui flottent au milieu de la pièce. Puis on revient sur la terre ferme pour 1H30 de film et l'expérience n'a plus grand chose à voir ! Certes on appréciera déjà un bon niveau de débordements des éléments de premiers plans à 1m ou plus hors du mur. Seulement comme le film n'a visiblement pas été pensé pour la 3D, on voit bien que tous ces jaillissements butent sur les bords ou les bandes noires un peu trop souvent, du coup cela maximise les windows conflicts, ce qui limite ou annule un peu l'effet 3D. Les différentes rencontres avec les créatures vont générer un peu de jaillissements, mais c'est souvent des jaillissements permanents de corps via les calques de premiers plans ! Attention d'ailleurs aussi au flou sur les jaillissements de ces mêmes premiers plans ! On sursautera 1 ou 2 fois via des projections mais rien de bien méchant ! Il faut attendre le dernier chapitre pour avoir un peu plus de dynamisme sur les jaillissements mais cela reste toujours light et en deçà de que l'on aurait rêvé de par la nature du film : on aurait bien aimé des affrontements dignes de Pacific Rim 2 3D ou Transformers 4 3D dans le final... Cela n'aura jamais lieu !

Au final, Rampage est un peu un gros soufflé en 3D : on commence très fort avec l'intro stellaire, et on retombe vite dans du déjà-vu 1000 fois par le passé avec une dotation archi classique ! De la profondeur très efficace sur les plans larges et panoramiques et superbe pour les vues en hauteur, des plans moyens satisfaisants et des rapprochés peu impactants, du flou sur pas mal d'arrière-plans et parfois même sur les premiers plans, des jaillissements top démo à 2-3 reprises et le reste qui est dilué sur 1H40, peu de chance que l'on vous recommande en priorité son achat en Blu-ray 3D ! Si vous avez une envie compulsive de dépenser votre argent, concentrez-vous plutôt sur les valeurs sures 3D de notre Bible 3D ! Et pour les nouveautés 3D, sachez que le meilleur Blu-ray 3D de l'année Avengers Infinity Wars 3 3D est enfin disponible en stock sur amazon.fr depuis 11H ce matin !
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Une bonne profondeur 3D sur la durée
    • Les effets de hauteurs très réussis (caméras de haut)
    Quelques débordements réguliers et jaillissements permanents à 1M hors du mur
    • La séquence d'introduction culte au niveaux des jaillissements (cf Lichtmond)
    • Quelques effets de projections et 2-3 jaillissements forts à plus de 2m

Les points faibles (-)
    • Trop de plans rapprochés et de flous en arrière-plans
    • Un gros manque de jaillissements sur les 1H40 de film !
Toutes les versions :
Blu-ray 3D
Rampage - Hors de Contrôle 3D (Ultimate Edition - 4K Ultra HD + Blu-ray 3D + Blu-ray + Copie Digitale - SteelBook) - Blu-ray 3D
Blu-ray 4K UHD
Rampage - Hors de Contrôle 4K (Ultimate Edition - 4K Ultra HD + Blu-ray 3D + Blu-ray + Copie Digitale - SteelBook) - Blu-ray 4K UHD
Blu-ray





Rampage - Hors de Contrôle 2D (Blu-ray) - Blu-ray




1.
2.
3.
4.


mardi, septembre 04, 2018


.