Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Gemini Man Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


Note
5/5
Bilan 3D :
Dans le Top 5 des meilleurs réalisateurs 3D, on trouve indéniablement Ang Lee depuis 10 ans, qui a su se faire remarquer notamment par le cultissime L'odyssée de Pi 3D (un des 2 meilleurs films de l'année 2013). Si vous ne l'avez toujours pas vu, vous pouvez au choix soit quitter ce site immédiatement, soit vous rattraper en l'achetant via nos liens amazon. Ang Lee est aussi le leader mondial de l'expérimentation sur le HFR (high frame rate) sur les films, avec des essais remarqués à 60 puis 120 fps sur ces derniers titres. Gemini Man représente un nouvel exploit historique car la version 3D au cinéma a été présenté en HFR 120 en 3D, tandis que la version Blu-ray 3D restera hélas en 2x30 hz (pendant un moment nous avons presque cru être en train de le visionner en 2x60hz car la fluidité dans les animations nous semblait supérieure à celle d'ordinaire...) ! C'est avec fébrilité que nous avons pu tester la bête hier soir dans notre salle de test 3D via notre Benq W5700 sur notre écran de 3,80m de large. Par contre quitte à verser une larme, autant le faire tout de suite : Il n'y aura pas de Gemini Man en 3D en France, ni nulle part ailleurs, à l'exception de l'Allemagne ! Sauvé par le gong ! Merci amazon.de et nos liens sponsorisés pour acheter la bête qui est sortie ce 13 février 2020 en langue allemande et anglaise. C'est parti pour le résumé du test 3D ci-dessous !

Dès les premières minutes, on mesure la qualité sublime des plans larges et la spatialisation 3D en général. On a beau le répéter à chaque fois, mais il suffit de relancer dans son lecteur 3D une 3D native filmée par un des ténors du marché pour se remémorer instantanément qu'il y a quand même une différence notable avec un super film converti en 3D, même le meilleur qui soit ! Exit les petits problèmes de détourages baveux comme sur la végétation par exemple et autres éléments ramifiés complexes, ou les transparences complexes multi-textures, les bêtes noires des conversions 3D ! Là dans ce Gemini Man, on retrouve le rendu à faire pleurer nos yeux comme dans un top démo de Tsui Hark (le leader 3D de notre génération), par exemple un bon vieux Montagne de la Bataille du tigre 3D. Ainsi les plans larges sont fabuleux en extérieur comme en intérieur, la gestion des éclairages parfaite et sans artefacts. Idem sur les plans moyens et rapprochés qui proposent le même spectacle léché et ultra abouti. On sera bluffé aussi de voir la précision et visibilité de la 3D dans les séquences nocturnes : vous n'en reviendrez pas notamment dans la superbe séquence dans les catacombes. La course-poursuite d'anthologie à Carthagène en Colombie rentre immédiatement dans le TOP 20 des meilleures séquences 3D à montrer à vos inviter avec celles de Transformers. Bref rien de plus à vous spoiler, à part que le détachement est chirurgical pendant tout le film et permet de représenter toujours ultra fidèlement les positions spatiales de tous les éléments d'une scène !

On attaque maintenant le registre des jaillissements : on retrouve un ADN pur Cameron comme d'habitude chez Ang Lee avec un festival millimétré d'effets 3D qui se déchainent dans les meilleurs moments du film, avec cette particularité propre aux grands réalisateurs 3D : l'art du timing, du dosage et de l'intégration des effets 3D dans la narration. Souvent doux ou intérmédiaires, les effets 3D savent d'un coup pleuvoir pendant une séquence d'action mais sans jurer avec les autres scènes : les cadrages et les rotations de caméras permettent d'amener idéalement les effets 3D, même des superbes effets très intenses. A minima le film repose déjà en support sur une belle gamme naturelle de débordements et jaillissements permanents d'éléments de décors de 1m hors du mur. Puis cela s'intensifie avec des sorties à plus de 2m sur les bustes, fusils ou lunettes... et viennent ensuite les séquences d'actions et le délire s'installe avec les personnages qui sautent au milieu de l'écran, motos, grenade qui rebondit jusqu'au canapé etc... Magnifique même si toujours assez furtif ! Ang Lee s'amuse aussi régulièrement à faire jaillir des éléments comme le nez d'un avion, la proue d'un bateau etc... Mais revenons-en aux séquences d'actions avec des explosions dantesques qui rentrent dans les plus belles jamais rencontrées en 3D, avec des milliers d'éléments 3D qui fusent vers le canapé, saupoudrés de slow motion jubililatoire comme Tsui Hark en a le secret dans ses explosions. On trouve même une superbe séquence aquatique avec jaillissements de bulles à 3m, transparence étourdissante de l'eau. Bref une palette douce et lissée sur la durée, agrémentée de quelques envolées mémorables pour les possesseurs de grandes bases (>2m) !
  
Au final Ang Lee revient sur le devant de la scène avec certainement un TOP 3 des Blu-ray 3D de l'année 2020 ! Profondeur démoniaquement naturelle, jaillissements parfaitement adaptés à chaque situation avec des pics d'intensité énormes lorsqu'il le faut. En fait le seul défaut de ce nouveau monument de la 3D, c'est sa distribution honteuse dans les pays et magasins, car il faudra se diriger uniquement sur amazon.de pour acheter la version 3D+2D standard ou combo Collector 3D+4K+2D ! Un must-have tout simplement !

Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D sublime sur tous les types de plans
    • Le détachement 3D incroyable et la visibilité des séquences nocturnes
    • Beaucoup de débordements de d'éléments de premiers plans de 1m à 2m
    • Les effets de projections top démo de verre et débris ou étincelles à chaque explosion
    • Les jaillissements d'éléments de décors ou personnages au milieu de la pièce

Les points faibles (-)
    • Quelques gros jaillissements avant un peu floutés

En vente sur :


1.
2.
3.
4.


jeudi, février 13, 2020


.