Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Shazam ! Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


Note
3,8/5
Bilan 3D :
Shazam! se propose d'enrichir le segment des super héros dominé par Marvel avec un nouveau anti-héros second degré. L'accroche est attractive, reste à savoir si cette nouvelle conversion secondée techniquement par le  stéréographe de Wonder Woman et Suicide Squad se montre à la hauteur, et l'emportera en août dans le duel qui va l'opposer à 2 autres sorties ce même mois, à savoir celle du monstre top démo Avengers : Endgame 3D et celle du nouveau Dumbo 3D tous les 2 confirmés pour le 31 août (on a déjà notre idée sur la question ^^). C'est parti !

Dès les premières minutes, on découvre une conversion 3D assez qualitative puisque du volume 3D il y en a, en quantité même ! Il se trouve par contre qu'en scrutant bien de prêt l'image, on découvre que la spatialisation est proportionnelle à la proximité des calques avec le spectateur. Concrètement la conversion génère à merveille du volume sur les premiers plans jusqu'aux plans à mi-distance de la scène, par contre au delà et jusqu'à l'horizon on perd rapidement en détachement 3D avec cette impression de fond plat. Certes tous les plans larges ne sont pas concernés, mais une grande partie tombent à plat, c'est le cas le dire. Pour les plans moyens c'est un peu le même symptôme mais en plus light vu que les distances d'arrière-plans sont mécaniquement réduites. Enfin on trouve la bonne dose de flou d'arrière-plans sur les plans rapprochés, mais au moins ils bénéficient d'un bon codage du volume 3D dans l'ensemble puisque proches de l'objectif. A noter que les intérieurs sont plus immersifs que les extérieurs et qu'on trouve à certains endroits de jolis plans qui engendrent la hauteur et le vertige. Entre satisfaisant et bon dans l'ensemble mais jamais plus !

On attaque maintenant le registre des jaillissements : pauvre dans l'ensemble, et pas de quoi fouetter un chat ! On trouve bien à minima des débordements et jaillissements permanents sur les éléments proches de la caméra en premiers plans, mais les niveaux de sorties restent anecdotiques car souvent de moins de 1m, mais à de rares reprises cela peut percer jusqu'à 1m50. Le plus réussi dans ce film demeure sans conteste les effets de projections de particules et débris lors des combats, impacts ou explosions. Maintenant il n'y en a pas une tonne non plus. Enfin quelques jaillissements permanents de brouillard ou brume viendront compléter ce tableau très soft.
  
Au final Shazam! échoue de loin dans sa tentative de venir titiller voire égratigner les monstres sacrés produits par Disney Marvel sur la catégorie. Économisez votre argent et réservez plutôt une future standing ovation à la météorite qui va secouer le marché mondial fin août : le somptueux Avengers : Endgame en Blu-ray 3D ! Bonnes vacances à tous et toutes !

Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D satisfaisante sur les plans larges et semi-larges
    • La spatialisation et le détachement 3D efficaces sur la zone qui couvre les premiers plans jusqu'à ceux à mi-distance de la caméra
    • Pas mal de petits débordements d'écrans et jaillissements réguliers d’éléments à 1m hors du mur
    • Quelques effets de projections de particules ou débris réussis

Les points faibles (-)
    • Le gros manque de spatialisation et l'effet de fond plat sur beaucoup de plans
    • Le gros manque global de jaillissements


1.
2.
3.
4.


mardi, juillet 23, 2019


.