Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test The Monkey King 3 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,7/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

L'autre bonne surprise du film : sa gamme superbe de jaillissements ! Il faut déjà préciser que le film use et abuse de nombreux débordements et jaillissements permanents sur les éléments de premiers plans : ça y va pour les sorties à 1m hors du mur à minima : bustes, décors, murs, proues, végétations... tout déborde !

Et dans ces sorties d'écran il y en a même qui pointent encore plus loin, et régulièrement on constate des sorties à 1m50 sur des éléments réguliers : top !

Puis on découvre avec plaisir les séquences d'action et là le réalisateur a mis le paquet en terme d'effets 3D !

Il ne faut pas attendre longtemps car dans les 5 premières minutes, le film propose une des séquences top démo de l'année avec une course-poursuite en bateau versus un serpent de mer : pendant de longues minutes, on ne compte plus les jaillissements à 2m, les projections d'eau par centaine, les travellings jaillissements avec la barque qui semble frotter le canapé etc...

On a aussi des effets de slow motion magnifiques pendant certaines scènes.

Immédiatement les connaisseurs reconnaîtront l'inspiration venue directement du maître du genre, Tsui Hark avec son Detective Dee 2 3D !

Ensuite la séquence de chute libre permet de matérialiser une grande qualité de projections de pierres et rochers vers le canapé !

La suite du film montre toujours de nombreux jaillissements de premiers plans, mais les meilleures séquences croisent celles d'action : un peu plus loin on a une arbalète qui sort presque de 2m50, puis vient plein de séquences de projections de flèches directement vers le canapé ! Énorme !

Les héros sortent également souvent leurs bras ou leurs armes à 1m50 voire plus hors de l'écran de manière furtive !

D'ailleurs il y a paquet de séquences de bâtons ou de flèches qui tournoient à plus de 3m dans la pièce ! Tout comme les projections d'eau à la moindre séquence sous-marine !

Parlant de cela, les 20 dernières minutes sont dignes de Tsui Hark avec un combat en mer et dans les airs délirant avec une gamme de jaillissements qui frôle l'overdose !

On n'oubliera pas non plus toutes les séquences de jaillissements permanents de brume, de nuages dans les airs, ou de bulles sous l'eau !

Plus tard un affrontement avec des scorpions donnera l'occasion de mettre en scène pas mal de jaillissements dynamiques !

On aurait eu quelques séquences de plus de jaillissements (un peu plus d'intensité à quelques endroits) et un peu moins de blabla dans 50% du film et c'était le 5/5 assuré !




1.
2.
3.
4.

mercredi, mai 23, 2018


.