Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Oups ! J’ai raté l’arche… Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D



1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

b>Note
3,6/5
Bilan 3D :
Sortie Blu-ray 3D à prévoir dans les prochains mois en France, US puis Angleterre, Ooops! Noah is Gone 3D (Oups j'ai raté l'arche en FR) commence son discret tour de référencement avec la version polonaise puis russe. S'agissant donc mécaniquement d'une version en 3D native, zoom sur les caractéristiques de son rendu 3D dans les paragraphes suivants !

On se penche d'abord sur les effets de profondeur 3D : ils sont de très bonne facture, et s'illustrent de manière royale sur l'avant-scène ! C'est d'ailleurs le premier constat qui s'impose : le détachement 3D et l'effet de profondeur et volume sont excellents sur le premier, 2e et 3e calque de chaque scène. Ce découpage au top permet de recréer une excellente spatialisation 3D. Mais là où le bât blesse, c'est que passé la mi-distance au sein de chaque scène, on trouve des plans progressifs d'arrière-plans qui semblent un peu trop écrasés et donc pas assez séparés. En découle donc le sentiment d'arrière-plans écrasés et 2D qui manquent souvent cruellement de volume perceptible. Mais si les extérieurs sont très souvent impactés par ce problème, les intérieurs mécaniquement plus confinés échappent au problème, et disposent donc souvent d'une très bonne spatialisation 3D. 

 
En ce qui concerne les jaillissements, voici une palette minimaliste car on ne peut pas vraiment dire que le film use de jaillissements 3D. On trouvera principalement quelques manifestations régulières de simples débordements avec des bustes ou des branches de végétation qui s'étirent à 50cm hors du cadre. Ajoutez quelques vrais jaillissements permanents de gouttes de pluie à de rares moments, ou sur des particules, et vous avez fait le tour du sujet.


Au final ce sympathique film d'animation capitalise tout son matériel 3D autour des effets de profondeur et de détachement 3D appliqués sur les avant-scènes. Et sur ces composantes, difficile de ne pas admettre que résultat est brillant techniquement. Mais cela ne fait pas tout d'une scène 3D, car sur le reste des calques, à savoir les calques de mi-distances jusqu'aux différents calques d'arrière-plans, le détachement est presque invisible ce qui écrase les horizons en fondu un peu 2D sur les extérieurs. Heureusement les intérieurs sont exempts de défauts. Mais avec un film qui fait l'impasse sur les jaillissements, dur d'acter sur la recommandation du produit à l'achat, car il cumule un peu de trop de lacunes pour espérer s'en sortir la tête parfaitement haute. Période un peu délicate en ce moment au niveau du line-up 2016 avec des gammes 3D fortement en retrait par rapport aux référents 3D du genre ! Vivement que cela reparte : Dreamworks, si tu nous entends ?...
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D bonne dans l'ensemble
    • Les plans larges avec un profondeur 3D et un détachement 3D réussis

    De très bons effets de hauteur sur certains plans
    De très rares débordements d'éléments de décors ou personnages hors de l'écran


Les points faibles (-)
    Des flous sur les arrière-plans lors des plans rapprochés
    Les calques d'horizons trop écrasés et souffrant d'un mauvais détachement 3D
    Presque aucun jaillissement


1.
2.
3.
4.


mercredi, avril 20, 2016


.