Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis janvier - fevrier 2014 : 10e




10ème : APARTMENT 1303 3D




Image & Profondeur : 
Jaillissements : 
Bilan 3D : 

BILAN 3D :
Apartment 1303 débarque en 3D dans nos univers Blu-ray 3D, et les premières minutes de visionnage surprennent de manière positive au premier abord, et on entrevoit la nature 3D native de la captation. Pourtant en poursuivant l'expérience, quelques griefs viennent dégrader le rendu 3D. Premier défaut traditionnel, le flou d'arrière-plan vient saboter 50% du film, tandis que sur l'autre moitié la profondeur 3D se montre par contre à la hauteur. C'est d'ailleurs rageant car de nombreux plans larges en ville montrent une très belle profondeur 3D. Idem sur quelques séquences en intérieur. Mais en parallèle, les nombreux flous et baisses d'intensité sur la profondeur donnent un goût très 2D à un bon 1/3 du film. Ajouté à cela, quelques plans qui parfois sentent bon la 3D artificielle, ainsi que quelques problèmes d'artefacts lumineux avec des reflets ou réflexions de lumières sur les surfaces réfléchissantes qui sont visibles uniquement par un œil, et pas par l'autre. Autre problème constaté, le positionnement des reflets dans les vitres ou miroir : en effet, lors par exemple d'une vue d'un personnage devant un miroir, le reflet de celui-ci se projette en profondeur parfois derrière le miroir. Tout cela reste marginal, mais réussit par gâcher à l'usure l'expérience 3D de cette captation 3D native. La bonne surprise vient par contre des débordements : en effet le film use de manière presque permanente de forts débordements et bons jaillissements permanents des personnages et objets de décors en dehors du mur. On a souvent des bustes ou visages à 1m hors du mur, tout comme des meubles et autres balustrades qui sortent généralement du mur dans les angles, un positionnement 3D réussi qui rappelle dans le même genre un certain Julia X 3D. Pourtant tout n'est pas rose, car c'est bien beau d'avoir une gamme de débordements excessive comprise régulièrement entre 50cm et 1m hors du mur dans notre salle de test en vidéoprojection 3D, mais si en arrière-plan on dispose d'une profondeur 3D quasi inexistante, donnant l'impression que l'espace de profondeur 3D s'arrête presque au niveau du mur, quel intérêt ? C'est comme si la scène et la gamme des parallaxe 3D avait été étirée vers le spectateur, jusqu'à ce que la profondeur 3D maxi se positionne à 1m maximum derrière le mur en perception 3D. Plutôt anti-naturel. Au final, Apartment 1303 3D s'illustre comme l'une des captations en 3D native les plus hétérogènes du marché, avec une profondeur 3D en dent de scie niveau intensité, entachée par quelques anomalies techniques disséminées de-ci de-là ! Dommage !

Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Beaucoup de débordements de personnages ou éléments de décors (bustes, visages, meubles, objets à 1m hors du mur)
De nombreux plans avec une bonne profondeur 3D sans bug ni artefact lumineux
• Quelques plans larges en ville très réussis












Une des captations 3D native les moins perfectibles
Un mauvais effet de profondeur 3D sur 1/3 du film (intensité, rendu limite 2D)
Les problèmes de reflets sur les miroirs
Les problèmes d'artefacts lumineux (reflet sur une texture réfléchissante qui apparait sur l’œil droit, mais pas le gauche...)









>VOIR LE TEST COMPLET
1.
2.
3.
4.


dimanche, février 16, 2014


.